Catégories
Blog

Atelier100 dévoile la première collection de ses designers résidents

Des sièges en acier inoxydable fabriqués à partir de pots d’échappement de voitures aux luminaires ornés de pavés londoniens, la première collection des designers d’Atelier100 a été dévoilée et est maintenant en vente.

Le lancement révèle les premières pièces créées par 13 des designers actuellement soutenus par l’initiative. Chacun a été choisi pour son engagement envers les principes de conception durable et a collectivement employé des méthodes expérimentales mais responsables dans les meubles, la mode, les accessoires et les articles ménagers. Plus important encore, la collection Atelier100 est destinée à présenter un modèle de production et de consommation viable qui utilise les chaînes d’approvisionnement locales. Ce faisant, il contribue à réduire l’impact carbone lié à la fabrication, tout en renforçant les économies locales.

Pour Andu Masebo, basé à Hoxton, les tubes en acier inoxydable plus généralement utilisés pour les pots d’échappement des voitures sont devenus la base d’une chaise tout en courbes, simplement nommée « Stainless Steel Tubular Chair ». Au prix de 700 £, la pièce est l’une des plus chères de la collection et sera disponible en édition limitée de 10. Ailleurs, et à plus petite échelle, Alison Cooke, basée à Hampstead, a conçu le « Thames Clay Vase ». de l’argile de Londres creusée à 26 mètres sous la Tamise. 30 pièces seront au prix de 125 £ chacune.

Mitre et Mondays ont transformé un morceau de pavé londonien en un projecteur au prix de 375 £, Nina Jua Klein a utilisé de la poussière de briques londoniennes pour créer un ensemble de grands et petits bougeoirs cylindriques et des draps londoniens recyclés et des tubes de balles de tennis sont devenus des lampes peintes à la main , conçu par Emmely Elgersma.

H&M et Ingka Group, le plus grand franchisé IKEA au monde, ont ouvert les portes de l’espace Atelier100 dans l’ouest de Londres plus tôt cette année. À l’époque, il était décrit comme un espace « par des Londoniens, pour des Londoniens », avec des designers et des créatifs vivant à moins de 100 km de la ville pouvant élire domicile. À partir d’aujourd’hui, les 13 créations seront mises en vente dans l’espace de vente Hammersmith de la marque, conçu par le studio londonien Plaid à l’aide de matériaux provenant des magasins H&M et Topshop, désormais fermés. Dans tout l’atelier, une marque audacieuse conçue par le studio londonien Bibliothèque est présente partout.

Consultez la liste complète des designs sur le site Web Atelier100, et pour plus de meubles, jetez un coup d’œil à cet ensemble de canapés cultes pour faire un retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *